Jian Kuang, combattant freelance

Jian Kuang, combattant freelance

Jian Kuang était un nouveau venu dans la ville de L’ACTIVING FIGHTING. Pas un sous en poche, sa famille, lui avait donné l’essentiel, juste de quoi donné tenir pour la survie et l’entraînement. Une tenue de combat et des boites de conserve pour qu’il puisse manger à sa faim le temps qu’il trouve un petit boulot. Au marché, on cherchait quelqu’un qui puisse vendre des fruits et légumes. Ce qui lui correspondait très bien. C’est comme ça qu’il pouvait mieux manger le soir et le midi et pouvoir vivre à peu près correctement. Il s’était trouvé un logement dans les bas quartiers. Il avait trois ambitions. La première était de se trouver une école. La deuxième un manager et la troisième un sponsor.

  • Excusez- moi, vous savez où je peux trouver le registre national des écoles d’arts martiaux ?
  • Oui bien sur jeune homme. Vous allez le trouver au bureau administratif de la ville. Deux fois à droite et à un kilomètre vous tournez à gauche. Le bâtiment est en bois de hêtre, vous ne pouvez pas vous tromper.
École Jiu-Jitsu

École Jiu-Jitsu

Le jeune Jian était impatient d’y être. Une fois arrivé sur place, deux personnes de l’accueil lui expliquaient la marche à suivre. C’est que Jian Kuang était débutant dans l’utilisation d’un ordinateur. Après quelques explications de la rousse, il pouvait avoir accès au registre national. C’était étonnant d’avoir devant lui des centaines d’écoles par forcément visibles dans l’annuaire. Lui qui pratiquait le Jiu Jitsu, trois écoles attiraient son attention et lisaient attentivement leurs statistiques. Quelques renseignements étaient utiles, le jeune homme demanda à la rousse :

  • Excusez-moi, vous savez par quel critère peut-on choisir les écoles qui peuvent nous correspondre ?
  • Alors là je ne sais pas du tout. Je sais que beaucoup de combattants se fient à leur manageur mais c’est tout ce que je peux dire, enfin de ce que je sais.
  • Merci en tout cas.

Le jeune homme repart du bureau sans avoir réussi à trouver d’école, en tout cas, sans pouvoir en choisir. Mais quelques mètres plus loin une personne l’avait interpellé :

  • Vous aussi vous cherchez une école ?
  • Vous vous appelez ?
  • Rodrigue Costa.
  • Moi c’est Jian Kuang.
  • J’en ai trouvé une mais je ne sais pas encore ce qu’elle vaut.
  • Je ne peux pas me permettre d’erreur financièrement, il faut bien que je réfléchisse.
  • Quelle est votre discipline ?
  • Le Jiu Jitsu.
  • De l’autre coté de la rivière parait-il qu’il y a deux écoles assez bonnes, de ce qu’on raconte pour cette discipline.
  • Ils sont spécialisés ?
  • Pas du tout mais un combattant de jiu jitsu s’y est inscrit hier.
  • Comment vous savez tout ça ?
  • Je marche beaucoup, je suis un vagabondeur… forcément je fais du porte-à-porte pour connaître les écoles. C’est comme ça que je me suis inscris à l’école KATA de TOROMA.
  • Merci de votre conseil, à bientôt sur la route, je l’espère.

Les deux combattants se séparèrent. Bien que Jian n’ait pas encore décidé dans quelle école il allait y être, il décida de s’inscrire dans les tournois et des combats de rue en tant que FREELANCE. Espérant un jour rencontrer un manageur ambitieux. Ce qui ne l’empêchera pas de se trouver une école d’ici là, comme ceux qui sont de l’autre côté de la rivière.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *