Le Karaté

Le Karaté

L’ ORIGINE

Le karaté est un art martial d’origine asiatique. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, son origine n’est pas japonaise ; cet art martial prend naissance sur une île du nom d’okinawa. Le nom d’origine est d’ailleurs l’okinawa-te. Mais pourquoi plusieurs noms pour un même art martial alors? Il s’agit d’une évolution purement historique, en effet, suite à l’invasion japonaise de l’île, le japon, désireux de s’approprier cet art décida de lui donner un nom ayant une connotation plus japonaise. Quelle est sa signification? « la voie de la main vide ». La première personne à avoir importer cet art au japon est maître Gichin Funakochi qui réalisa une démonstration et pris la décision de rester au japon pour promouvoir cet art.

L ‘ APPRENTISSAGE

Ceinture karaté

Ceinture karaté

Maintenant que nous connaissons sont origine, intéressons-nous à la façon dont s’organise l’apprentissage de cet art. Outre le fait que s’échauffer en début d’entraînement et s’étirer à la fin de celui-ci différents types d’entraînements existent afin d’aborder toutes les facettes de cet art. Nous trouvons d’une part les « kihons », il s’agit de répéter de nombreuses fois une même technique de façon individuelle ou collective afin de se l’appropriée et favorisée ce que l’on appelle la mémoire musculaire dans le but d’obtenir le mouvement parfait ou le plus juste et précis. D’autre part nous avons les « katas », que nous pouvons traduire par « formes », qui consiste à enchaîner plusieurs techniques à la suite; bien plus qu’un combat imaginaire il s’agit en fait d’une formalisation de combat réels, qui, si, celui-ci devait être utilisé, ne devrait pas l’être en l’état, nous pouvons dire que c’est une sorte de guide. Il y a également le« bunkaï »  qui est une interprétation et donc une application des katas, un élève étant entouré de différents élèves qui l’attaqueront afin que celui-ci puisse mettre en application le katas. Enfin la dernière partie est le « kumité », il s’agit d’assaut entres élèves destiné à mettre en application les techniques apprises, dans le respect d’autrui, le but n’étant pas de blesser l’autre élève mais de former un véritable binôme dans le but de progresser.

LES STYLES

Abordons la partie des différents styles. Parmi les plus représentés nous pouvons établir la liste suivante:

  • Shotokan Ryu: École du mouvement de l’océan, c’est un style purement Japonais crée Maître Gichin Funakochi, il  se caractérise par des positions basses, style plutôt rude. Ce style est issu du Shorin Ryu
  • Shorin Ryu : Style interdit au départ c’est Maître Sokon Matsamura qui le créa et permettra son développement, il est l’un des styles les plus anciens du karaté, issu de la combinaison du shuri-te, du naha-te et des arts martiaux chinois qui sont des écoles d’okinawa et influencé par les arts chinois.
  • Goju Ryu : Crée par Maître Chojun Myagi, il permettra au karaté de faire parti du budo Japonais. École de la force et de la souplesse elle trouve  ses origines dans les styles de base d’okinawa et du kempo chinois.
  • Wado Ryu : École de la voie de la paix, crée par Maître Hironori Oshtuka, qui était maître de ju-jitsu, il s’inspira du shotokan, pour le rendre moins rigide.
  • Shito Ryu : Crée par Maître Kenwa Mabuni, c’est le style qui possède le plus de katas (60), style d’okinawa il se caractérise par des mouvement souples, des blocages circulaires et des attaques à courtes distances.

De nombreux autres styles existent, l’un des styles qui connût le plus de médiatisation ces dernières années est le Kyokushinkai, qui est l’école de l’ultime vérité crée par Maître Masutatsu Oyama à partir du Goju Ryu et du Shotokan Ryu, il se caractérise par une pratique combat au contact réel.

LA COMPÉTITION

Bien que ce soit un art martial, avec le temps une forme compétitive à vue le jour, les défis entre école n’existant plus comme cela a été le cas auparavant. Cette forme de pratique ce caractérise par le fait que les fédérations ont voulu protéger les pratiquant car cela reste quand même un art destiné aux combats réels et donc dangereux. Ainsi, il existe protections pour l’aspect kumité, qui sont les suivantes : gant, protège dent,coquille pour les hommes, protège poitrine pour les femmes, les enfants auront maintenant un casque, un plastron et des protèges tibias et pieds, ce qui ne fut pas toujours le cas. Nous trouvons également l’aspect kata ainsi que l’aspect bunkaï. Ces compétitions existent en individuel et en collectif. Le karaté n’est cependant toujours pas reconnue discipline olympique.

À bientôt pour de nouveaux articles

Rickledragon

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *